La conférence Environnements Informatiques pour l’Apprentissage Humain (EIAH) est une conférence internationale francophone bisannuelle, placée sous l’égide de l’ATIEF (Association des Technologies de l’Information pour l’Éducation et la Formation). L’objectif de la conférence est de permettre à la communauté scientifique francophone et pluridisciplinaire de se rencontrer pour présenter et confronter ses travaux traitant des questions de recherche sur l’éducation en général, et sur le numérique au service de l’éducation en particulier.

La 10ème édition de la conférence EIAH (EIAH’2021) aura lieu à Fribourg (Suisse) du 7 au 11 juin 2021 sur le site de la Haute École pédagogique de Fribourg (HEP|PH FR) et sera organisée et portée par la HEP|PH FR. Elle succède à la conférence EIAH’2019 organisée à Paris.

De multiples transformations, liées à des innovations technologiques ou des innovations d’usage(s), caractérisent l’évolution du domaine des EIAH. A titre d’exemple, l’apprentissage hybride, qui était principalement développé dans les contextes industriels ou pour de la formation pour adulte, se démocratise et est maintenant identifié comme une voie prometteuse pour les différents contextes de l’apprentissage et de la formation. Il permet d’enrichir l’expérience d’apprentissage, de repenser l’espace, le temps, les ressources ou les formes de collaboration définissant les dispositifs d’apprentissage ainsi que les rôles des acteurs intervenant dans le processus de construction de connaissances.  Traditionnellement, l’apprentissage hybride est défini comme une combinaison d’apprentissage en présentiel et à distance. Sur cette base, de multiples formes ont déjà été imaginées. D’autres émergent et se développent avec l’avènement d’innovations technologiques comme l’informatique mobile et ubiquitaire, l’exploitation du jeu, la robotique, l’IA ou les objets connectés, par exemple ; mais aussi les effets des innovations d’usage(s) sur les transformations de pratiques, les évolutions de croyances ou les formes d’incitations organisationnelles.

L’objectif de la conférence EIAH 2021 est de dresser un état de la recherche sur les approches, outils et méthodes permettant de concevoir, déployer ou observer les innovations technologiques et d’usage(s) ainsi que les transformations qu’elles induisent à des niveaux micro ou macro. Un second objectif est de constituer un panorama des dispositifs proposés en considérant les supports technologiques utilisés, les activités proposées, les effets observés en termes d’apprentissage et d’expérience utilisateur, les dynamiques sociales soutenant leur émergence ou leur pérennité en particulier en terme d’acceptation et d’appropriation, ou les transformations qu’ils induisent.

La conférence tentera d’adresser les challenges actuels liés aux nouvelles formes d’apprentissage :

  • Comment caractériser et décrire ces nouvelles formes d’apprentissage et de formation en considérant les aspects techniques, contextuels et humains?
  • Quelles évolutions induisent ces formes d’apprentissage en termes de méthodes de conception, d’évaluation et de conduite de la recherche en EIAH ?
  • Quels sont les effets sur la construction des connaissances et l’expérience d’apprentissage, et comment les mesurer ?
  • Quelles transformations opèrent ces nouvelles formes selon les contextes d’usage ?

Pour tenter d’apporter des éléments de réponse à la formalisation d’un paradigme méthodologique et théorique autour de ces questions, les contributions seront abordées sous la forme de présentations de travaux théoriques ou empiriques. Les travaux doivent :

  • avoir pour objectif de favoriser ou comprendre une situation d’apprentissage ou d’enseignement, quelles qu’en soient les modalités (synchrone, asynchrone, mixte ; en présence ou à distance ; en formation initiale ou tout au long de la vie ; individuelle ou collective ; etc.),

Et

  • que cette situation mette en œuvre un artefact numérique pour soutenir l’apprentissage ou l’enseignement. La contribution peut, ou non, concerner cet artefact numérique.

Le prisme par lequel cette recherche est abordée peut être varié et s’inscrire dans une ou plusieurs disciplines parmi la didactique, l’informatique, la psychologie, les sciences de l’éducation, les sciences du langage, les sciences de l’information et de la communication, la sociologie, …

FORMATS DE SOUMISSION

Quatre types de contribution sont attendues :
  • des articles de recherche longs (12 pages) qui présentent les résultats de travaux de recherche aboutis ;
  • des articles de recherche courts (6 pages) qui présentent des résultats préliminaires de travaux de recherche ;
  • des posters (maximum 4 pages) qui décrivent des travaux en cours qui ne sont pas encore suffisamment avancés pour faire l’objet d’un article de recherche ;
  • des démonstrations (maximum 4 pages) qui présentent des EIAH (prototypes de recherche ou produits diffusés) ou des dispositifs de formation intégrant des EIAH.

Veillez à soumettre vos propositions dans le type de contribution adapté à vos travaux, la rétrogradation dans une autre catégorie n’étant pas systématique.

La soumission des propositions de communication se fera sous format électronique via le système Easychair (https://easychair.org/conferences/?conf=eiah2021). Chaque proposition sera évaluée par trois évaluateurs, membres du comité de programme.

Les articles soumis devront être anonymes (ne pas faire apparaitre les auteurs sur la page de garde) et ne faire aucune référence aux auteurs dans le corps du texte. Aussi, les fichiers PDF contiennent des métadonnées incluant souvent le nom de l’auteur du document ; prenez garde à supprimer ces métadonnées à l’aide de votre logiciel d’édition de fichiers PDF.

Ils devront respecter le modèle modeleEIAH2021.docm fondé sur le style Springer LNCS, ou le style latex de LNCS (https://www.springer.com/fr/computer-science/lncs/conference-proceedings-guidelines) à condition de respecter la première page décrite dans le fichier Word (résumés et mots-clés en Français et Anglais) ainsi que les entêtes des pages paires et impaires.