Se donner les moyens de repenser l’école obligatoire dans un monde de disruptions

Par Lionel Alvarez

En juin 2019, l’Association for Student Innovation et le CRE/ATE de la HEP|PH FR ont organisé un Design Thinkling bootcamp pour…

En juin 2019, l’Association for Student Innovation et le CRE/ATE de la HEP|PH FR ont organisé un Design Thinkling bootcamp pour questionner l’école et son adéquation. Un panel de 11 personnes aux profils variés a été accompagné par Grégory Grin et Charlotte Raemy pour traverser les 5 étapes du processus design thinking et tendre vers des propositions concrètes (merci à eux !). Avec des compétences en innovation, en entrepreneuriat, en éducation, en parentalité, en informatique, en gestion…… la diversité des apports des participants était tout à fait stimulante. La démarche a été initiée par la question suivante : « comment penser l’école pour permettre aux enfants de se préparer au monde de demain ? ». Place donc à la phase EMPATHIE.

En route pour aller intéroger les gens !

En questionnant la foule (parents, anciens élèves, employeurs, citoyens…), le problème à résoudre a pris forme : il semble qu’il y a un besoin :

  • Renforcer le développement des soft skills pour faciliter l’insertion citoyenne et professionnelle ;
  • Viser le développement de l’apprendre à apprendre pour permettre l’adaptation à un monde en perpétuel changement ; et
  • Flexibiliser les parcours d’éducation pour maximiser l’adéquation de l’environnement offert aux besoins singuliers d’apprentissage et de développement de chacun.

À noter, aucune personne interrogée n’a remis en question fondamentalement le système scolaire, mise à part cette fleuriste qui affirme avoir commencé à apprendre le jour où elle a quitté les bancs d’école… Intrigant.

Ensuite, l’étape DEFINITION a permis à chacun des deux sous-groupes de préciser la question initiale pour, dans un moment d’une créativité folle, entrer plus motivés que jamais dans la phase d’IDÉATION.

Les idées ont été formalisées et présentées pour obtenir du feedback : comment la captation de données (big data) est-elle rendue transparente ? le lien avec les services publics et les entreprises pour offrir des projets réels aux apprenants semble très prometteur ? si le rôle de l’enseignant change, comment organiser sa formation ?

Le bootcamp a terminé en explosion de créativité, puisque le prototypage est passé par la création de saynètes qui montrer ce que pourrait être les solutions proposées. L’humour injecté n’a pas empêché de soulever des réalités que l’on peut souhaiter (ou pas) voir apparaître dans l’école de demain.

Tout ce processus a permis d’extraire des thématiques pédagogiques à décortiquer :

  1. modification du rôle de l’enseignant
  2. modification de l’espace et du temps scolaire
  3. accroissement de la liberté de choix laissée aux apprenants
  4. documentation systématique des expériences d’apprentissage
  5. engagement dans des projets réels
  6. liens avec les services publics et l’économie privée
  7. le mélange des âges

Peut-être que la synthèse de tout cela pourrait être la suivante : Faisons de ces thèmes pédagogiques des débats publics et non des débats d’experts, tant les participants ont su apporter de l’eau au moulin.

Commentaires

Les commentaires sont modérés et ne seront rendus publics que s'ils contribuent à la discussion de manière constructive.