Retour sur l’événement “Égalité de genre et transformation numérique”

By Ania Tadlaoui-Brahmi

Dans le cadre de l’évènement « Égalité, genre et transition numérique », la HES-SO, la HEG-FR, le dhCenter UNIL-EPFL, le Bureau de l’égalité de l’EPFL et l’association StrukturELLEles se sont réunis…

Dans le cadre de l’évènement « Égalité, genre et transition numérique », la HES-SO, la HEG-FR, le dhCenter UNIL-EPFL, le Bureau de l’égalité de l’EPFL et l’association StrukturELLEles se sont réunis à la HEIA de Fribourg les 8 et 9 septembre 2022 pour se saisir de ces questions vives créant ainsi un lieu de réflexion, action et production de documentations au niveau inter-cantonal.

Différentes personnalités politiques, académicien·ne·s, bénévoles, institutions publiques, associations et fondations toutes engagées sur ces questions se sont succédé.

La manifestation s’est ouverte avec la conférence plénière d’Isabelle Collet intitulée : « La transition numérique devra se faire avec les femmes ! ». Plusieurs thématiques ont été abordées : Mécanismes de production des savoirs, biais conscients, génération des stéréotypes, hiérarchisation des activités scolaires, habillage des tâches, menace du stéréotype…

Quelques références pour approfondir le sujet :

Collet, I. (2021). Appliquer une pédagogie de l’égalité dans les enseignements d’informatique. Intersticesinfo.
Duru-Bellat, M. (2016). À l’école du genre. Enfances Psy, (1), 90-100.
Mosconi, N. (2003). Rapport au savoir et division socio-sexuée des savoirs à l’école. La lettre de l’enfance et de l’adolescence51(1), 31-38.

 

Puis, des propositions ont été formulées pour pratiquer une pédagogie de l’égalité dans sa classe et/ou institution :

  • Animer des ateliers d’informatique à l’école primaire
  • Lutter contre les stéréotypes qui pèsent sur les métiers
  • Présenter des rôles modèles

Par la suite, Jean-Nicolas Aebischer, directeur de la HEIA-FR, est revenu sur le manque de parité de son institution. Malgré ses 126 ans d’existence, ce n’est qu’en 1991 que Laurence Bielmann Dubied devient la première femme ingénieure diplômée en électronique avec option informatique.

De nombreuses interventions ont ensuite rythmé le programme…

Voici quelques-uns des nombreux projets présentés :

Ada Tech School est une école d’informatique féministe qui propose des pédagogies alternatives – basées sur les travaux de Freire, Freinet ou encore Montessori – et inclusives. L’institut parisien, fondé par Chloé Hermary, compte aujourd’hui près de 70% d’étudiantes.

Interface3 est un lieu de formation à l’informatique gratuit et non-mixte en Belgique. La pédagogie de projet est au cœur des enseignements.

Impact IA est une fondation qui s’intéresse à la place des femmes dans les métiers de l’intelligence artificielle au niveau international. Un livre blanc « Advancing Women in AI » – dressant un état des lieux – a permis une première prise de conscience. Des solutions sont maintenant proposées telles que le mentorat des hommes CEO par des femmes, les premières formations devraient débuter cet automne.

Le laboratoire LEARN de l’EPFL, en charge de l’éducation numérique dans le canton de Vaud, a aussi affiché sa volonté “de construire de l’égalité par le numérique”. Des séances pédagogiques notamment sur les stéréotypes de genre dans les médias, destinées aux élèves des cycles 2 et 3, sont en cours de conception.

Les sans pages et Noircir Wikipédia luttent contre l’invisibilité des femmes et des personnalités racisées sur Wikipédia. En proposant des ateliers d’écritures, editathons, ces initiatives mettent en évidence les biais de genre de l’encyclopédie – 13% de contributrices – et comblent les lacunes en rédigeant des bibliographies.

D’autres activités comme la création d’un escape game sur genre/numérique animé par Maud Plumettaz-Sieber et Catherine Bonnat et entretiens sur les biais algorithmiques, les applications de rencontre, l’identité numérique… ont été proposées.

Le programme intense et riche a été l’occasion de découvrir des projets innovants et de rencontrer des personnalités engagées.

Les échanges ont permis de dresser quelques jalons théoriques et méthodologiques qui permettent de nourrir les recherches actuelles / futures menées dans le cadre du CRE/ATE et d’envisager des réflexions communes/inter-institutionnelles sur l’éthique du libre, les pédagogies alternatives dans le tertiaire…, en faisant appel à l’expertise de fondations, d’associations par exemple…

La prochaine édition aura lieu en septembre 2023 !

 

 

 

 

 

 

 

Comments

Comments are moderated and will only be made live if they add to the discussion in a constructive way.