Les thèmes associés au “numérique” – apprentissages lors d’une sortie d’équipe !

By Mathieu Payn

L’équipe du CRE/ATE a effectué sa sortie annuelle le mercredi 1er juin dernier. À cette occasion – plusieurs fois repoussée due aux mesures COVID – le responsable du…

L’équipe du CRE/ATE a effectué sa sortie annuelle le mercredi 1er juin dernier. À cette occasion – plusieurs fois repoussée due aux mesures COVID – le responsable du centre a invité ses collaborateurices à une journée de formation à Zurich. Au programme : des croissants, du numérique et de l’artistique.

Les croissants étaient la surprise du matin dans le train qui nous menait de Fribourg à Zurich. Mettez 6 chercheurs et académiciennes dans le même espace : il suffira d’une minute pour que les échanges portent sur telle nouvelle publication, un concept à réactualiser, les recherches en cours. Leur naturel tend à l’échange, au débat et au dialogue.

Arrivée à Zurich, la troupe s’est dirigée au Museum für Gestaltung. Ce musée de design et de communication visuelle accueillait l’exposition Planet Digital, dont voici le descriptif :

Les algorithmes peuvent-ils être justes ? L’intelligence artificielle va-t-elle nous rendre tous superflus ? Existe-t-il une vérité médiatique ? Et quel est le rapport entre les lampes à lave et la protection des données ? Des terres rares aux questions sociales, en passant par les gigantesques infrastructures de systèmes et les gadgets techniques : Planet Digital explore notre présent et notre avenir numériques. L’exposition de l’Université de Zurich et du Museum für Gestaltung a été réalisée en collaboration avec la Haute école des arts de Zurich et l’Université des sciences appliquées de Zurich. À partir de 25 projets de recherche actuels menés par leurs esprits les plus créatifs, l’exposition invite le public à un tour du monde de la numérisation.

Ces questions traversent naturellement les activités du CRE/ATE. Parmi les coups de cœur, notons les interviews et mises en condition des mineurs de la ville de Kamituga, Congo. Des dizaines de métaux (or, cuivre, …) et terres rares qui sont nécessaires à nos équipements numériques y figurent en bonne place. Ainsi nous pouvions découvrir les rêves, conditions de travail et enjeux des humains qui extraient la matière à la base de la chaîne de valeur du numérique. Plus d’info.

Portrait de Steve, mineur de Kamituga, Congo. Peut-être l’or qu’il a extrait durant sa carrière se retrouve dans l’appareil numérique que vous tenez entre vos mains? Gabriel Kamundala ©2021 

Le projet E-Waste en faisait un bel écho de fin de chaîne. Un autre travail exposé qui a bien plu à l’équipe était la machine pour être quelqu’un d’autre. Imaginez vous mouvoir, mais en étant quelqu’un d’autre (la personne assise en face de vous). Cela est étrange et troublant.

Après un bon repas dans le quartier de Hardbrücke, l’équipe est allée visiter le «Jardin immersif de Monet». C’est une sorte d’exposition dans une grande halle qui anime les tableaux de Monet et donne quelques explications contextuelles (historique, amoureuse, économique) à ses œuvres.

Cette expo a été l’occasion de s’imprégner d’une manière d’exploiter les potentialités du numérique dans le champ artistique. Les opinions sont divergentes, complémentaires, critiques, ouvertes : si l’immersion peut être digne d’intérêt, les œuvres semblent dénaturées. Les structures disparaissent, le contemplatif est remplacé par le “whoua”. Ce jardin immersif semble un bon moyen pour s’approprier le contexte des œuvres grâce à la narration, mais il y clairement manqué l’œuvre, la vraie, ou du moins une tentative de réellement nous laisser se l’approprier. L’un de nous, plus critique, a osé les termes “c’est un gros powerpoint avec des projecteurs partout”. En bref, ce n’est qu’une brève partie du travail de l’artiste qui est perceptible – certes, avec une immersion intéressante – et il ne faut pas donner plus de prétention à cette exposition.

Aous, Ania, Mathieu, Kostanca, Thierry et Lionel. Il ne manquait qu’Alexander, retenu à la HEP|PH FR au dernier moment pour suppléer en tant qu’expert pour des examens pratiques.

L’équipe encore plus soudée et motivée qu’avant a donc eu l’occasion de partager sur les questions de soutenabilité numérique, de transformation du rapport au corps induit par certains dispositifs, ou encore de l’éternelle promesse de “plus-values” du numérique.

Comments

Comments are moderated and will only be made live if they add to the discussion in a constructive way.