Éprouver les promesses de l’adaptive learning

Par Lionel Alvarez

En juin 2020, le CRE/ATE a participé au colloque ITS2020 (intelligent tutoring system) en présentant un papier (lien). L’intention était simple : proposer une méthode rigoureuse pour éprouver…

En juin 2020, le CRE/ATE a participé au colloque ITS2020 (intelligent tutoring system) en présentant un papier (lien). L’intention était simple : proposer une méthode rigoureuse pour éprouver les promesses de l’adaptive learning, car à notre connaissance, ce travail manque actuellement. Ça a été chose faite à l’aide d’un protocole expérimental à cas uniques avec lignes de base multiples dont voici une visualisation (Figure 1).

Figure 1. Protocole expérimental à cas uniques avec lignes de base multiples randomisées entre les cohortes

Imaginez un logiciel qui promet d’envoyer les bonnes (re)médiations à chaque élève, individuellement, selon les besoins identifiés. Nous aurions donc une phase A durant laquelle cette individualisation induite par la machine est éteinte. L’élève suit donc un parcours standardisé. Ensuite, une phase B durant laquelle cette individualisation est soumise à l’enseignant·e qui choisit d’activer ou pas les (re)médiations proposées. Finalement, la phase B’ contourne l’enseignant·e et soumet les (re)médiations directement à l’élève.

Les 4 cohortes sont : (1) des élèves tout-venant, (2) des élèves au bénéfice d’un suivi logo ou portant un diagnostic de dyslexie, (3) des élèves dont le français est la langue 2, et (4) des élèves scolarisés en institution spécialisée pour des raisons d’adaptations importantes de leur cursus. Ainsi, le mot « adaptive » doit être pensé largement.

Les variables mesurées itérativement sont multiples : le temps de réalisation des tâches, le nombre d’erreurs, le nombre de (re)médiations sollicitées par l’élève, le temps passé sur la (re)médiation, le score aux exercices… Le passage d’une phase à l’autre et la collecte continue de ces variables permettront d’identifier l’existence d’un lien fonctionnel entre l’introduction de l’adaptive learning et l’évolution des compétences de l’élève.

C’est posé! Maintenant, on retourne au développement de cette machine qui promet en théorie, en gardant en tête qu’elle va devoir montrer sa pertinence au travers d’un filtre rigoureux et systématique, tel que présenté dans ce papier. On ne va pas pouvoir chaumer.

 


Abstract

The article presents a methodological approach thought to monitor, and assess adaptive learning impact on teaching and learning French to a diversity of pupils. First, the development process of the web platform is detailed, including the didactic foundation. Second, the single-case experimental design elaborated for the testing phase is presented. Four cohorts of pupils with various profiles – including special needs – will participate. So, the assessment of the adaptive learning potential to respond to every need will be systematically documented.

Alvarez, L., & Geoffre, T. (2020). Adaptive learning to support reading skills development for all : using a single-case experimental design to monitor, describe, and assess the impact of adaptive learning on language development of a diversity of k-12 pupils. In V. Kumar, & C. Troussas (Eds.), Intelligent Tutoring Systems. ITS 2020. Lecture Notes in Computer Science (vol. 12149, pp. 11-16). Cham : Springer. Retrieved from: https://doi.org/10.1007/978-3-030-49663-0_2

Commentaires

Les commentaires sont modérés et ne seront rendus publics que s'ils contribuent à la discussion de manière constructive.