BYOD – entre enjeux pédagogiques, opportunités et précautions

Par Lionel Alvarez

Fin 2019, le CRE/ATE a été sollicité pour accompagner les enseignant·es d’une institution du post-obligatoire dans la mise en œuvre du BYOD. La partie technique étant pilotée par Fritic et…

Fin 2019, le CRE/ATE a été sollicité pour accompagner les enseignant·es d’une institution du post-obligatoire dans la mise en œuvre du BYOD. La partie technique étant pilotée par Fritic et le coordinateur informatique de l’institution (merci pour la belle collaboration !), le CRE/ATE a pu se centrer sur les enjeux pédagogiques et didactiques.

La demande de l’institution, sur la base d’un sondage d’opinion des enseignants, était large : quelles conséquences pour mon métier et quelles compétences vais-je devoir développer en tant qu’enseignant·e? L’intervention du CRE/ATE a été construite sur deux axes : (1) quelques résultats de recherche pour orienter les décisions pédagogiques dans un contexte BYOD, et (2) modélisation des phénomènes pédagogiques pour comprendre les enjeux.

1. Quelques résultats de recherches pour orienter les décisions pédagogiques

Dans leur étude, Kay & Schellenberg (2019) rapportent quelques conséquences pédagogiques induites par la présence constante d’un ordinateur/tablette entre l’apprenant·e et l’enseignant·e.

  • Augmentation de l’engagement, mais augmentation des comportements hors tâche ;
  • Meilleure compréhension des concepts ;
  • Plus grande indépendance des apprenant·es;
  • Pas de différence significative sur les performances.

Face à de tels propos, il peut être imaginé que la mise en place du BYOD exige un rapport de confiance renforcé entre les enseignant·es et les apprenant·es (dimension pédagogique du modèle TPACK). En effet, si les comportements hors tâche sont plus fréquents, mais que l’engagement semble meilleur, l’interprétation pourrait être la suivante : les apprenant·es savent identifier les moments durant lesquels leur implication doit être vive pour qu’ils bénéficient des potentialités d’apprentissage. Cela redonne une responsabilité à l’étudiant·e, mais une responsabilité d’attraction de l’attention par les enseignant·es, car leurs compétiteurs (ordinateur, tablette, smartphone…) sont particulièrement doués pour la capter.

Dans l’étude de  Welsh et al. (2018), les perceptions des étudiants sont rapportées. Les bénéfices annoncés sont notamment la familiarité avec la machine alors personnalisée. Les défis quant à eux sont la gestion des problèmes de matériel, les inégalités et les distractions. Là encore, il semble que le mot d’ordre pourrait être « responsabilisation des étudiants ».

 

 

2. Modélisation des phénomènes pour comprendre les enjeux

Il est difficile d’exposer chaque modèle individuellement de manière claire et concise, tant la littérature spécialisée est riche. Ainsi, le lecteur intéressé pourra aller voir les sources, et découvrir brièvement comment ces modèles peuvent être utilisés pour analyser les enjeux pédagogiques induits par le BYOD.

  • SAMR model: support à priori intéressant pour identifier quand passer par l’environnement numérique ou rester dans l’environnent analogique ;
  • Pedagogy x technology model : support à priori intéressant pour ouvrir à une variété d’utilisations pédagogiques des environnements numériques rendus accessibles par le BYOD ;
  • TPACK model: support à priori intéressant pour décrire les modifications de compétences induites par le choix de l’environnement numérique ;
  • DSAP framework: support à priori intéressant pour soutenir la planification des activités pédagogiques conçues dans les environnements numériques en ligne ;
  • Strategien für das Lernen mit Medien:  support à priori intéressant pour comprendre les exigences posées sur les apprenant·es, lorsque les activités pédagogiques choisies leur imposent une autonomie dans l’apprentissage dans un environnement numérique.

 

_____________________________

Modèles

  • The SAMR Model.jpg by Lefflerd is licensed under CC BY-SA 4.0 .
  • Mei-Chuen Lin, J., Wang, P.-Y., & Lin, I. (2012). Pedagogy*technology A two-dimensional model for teachers ICT integration. BJET, 43(1), 97-108.
  • http://www.tpack.org/
  • Wasko, C. W., (2016). Using the DSAP Framework to Guide Instructional Design and Technology Integration in BYOD Classrooms. Journal of Digital Learning in Teacher Education, 32(3). 84-94.
  • Friedrich, H. F., & Ballstaedt, S.-P. (1997). Strategien für das Lernen mit Medien. In H. F. Friedrich, G. Eigler, H. Mandl, W. Schnotz, F. Schott, & N. M. Seel (Hg.) Multimediale Lernumgebungen in der betrieblichen Weiterbildung (pp. 165-265). Neuwied, Germany: Luchterhand.

Références

  • Kay, R., & Schellenberg, D. (2019). Comparing BYOD and one-to-one laptop programs in secondary school classrooms: A review of the literature. In Society for Information Technology & Teacher Education International Conference. Las Vegas, NV: Association for the Advancement of Computing in Education (AACE). Retrieved from https://www.learntechlib.org/primary/p/207900/
  • Welsh, K. E., Mauchline, A. L., France, D., Powell, V., Whalley, W. B., & Park, J. (2018). Would Bring Your Own Device (BYOD) be welcomed by undergraduate students to support their learning during fieldwork? Journal of Geography in Higher Education, 42(3), 356–371. https://doi.org/10.1080/03098265.2018.1437396

Commentaires

Les commentaires sont modérés et ne seront rendus publics que s'ils contribuent à la discussion de manière constructive.